Paysage Communal

 

Evolution de la population de Pern

Durant le 19ième siècle Pern a connu une très forte augmentation de sa population, avec un pic à 945 habitants en 1831. La commune pouvait quasiment vivre en autarcie. Tous les corps de métier nécessaires à a vie locale étaient alors représentés.

Dès les années 1870, la population a commencé à décroitre. En ½ siècle Pern a perdu  environ 600 habitants et compte à peine 293 habitants en 1975. Bien sûr la guerre de 14-18 a contribué à ce déclin. Mais l’évolution de la société, de ses technologies, l’attractivité des villes a petit à petit fait disparaitre les petits métiers qui assuraient leur quasi auto-suffisance  aux petites communes. Seuls sont restés les agriculteurs et quelques artisans, la plupart en relation avec le bâtiment et l'entretien des machines agricoles. L’évolution des techniques agricoles, la mécanisation de plus en plus poussée, le remembrement, les contraintes de production ont à leur tour entrainé la diminution du nombre d'exploitations. 

Les années 1970 ont vu l'arrivée de nouveaux habitants. Des citadins ont fait leur pied à terre de biens immobiliers, anciennes fermes et granges délaissées qui se dégradaient. Naissait l'ère des résidences secondaires. Puis, une autre vague d’habitants a fait son apparition. Le prix de l’immobilier poursuivant sa hausse autour de Cahors, des citadins travaillant en ville ont acheté des terrains, fait construire des maisons pour s’installer et fonder leur foyer. Ces « néoruraux » représente maintenant une large part de notre population

 

Population actuelle - Données INSEE

On distingue trois types de population : La Population municipale, ce sont les personnes ayant leur résidence habituelle sur la commune, et la population comptée à part, qui sont les personnes dont la résidence habituelle est dans une autre commune mais ont conservé une résidence sur la commune (résidences secondaires, pensionnaires d’établissements scolaires, de maisons de retraite, majeurs de moins de 25 ans ayant leur résidence familiale sur le territoire de la commune et qui résident à l’extérieur pour leurs études…).

La population totale est la somme de ces deux populations.       

 

Populations légale au :

Population municipale

Population comptée à part

Population totale
1er janvier 2011  - Recensement 2008   430 41 471
1er janvier 2016 - Recensement 2013 494 38 532
1er janvier 2017 - Recensement 2014 477 24 501
1er janvier 2018 -  460 11 471
1er janvier 2019 - 458 11 469

 

La CCQB et le SCoT

Ce sont les  acronymes de deux composantes territoriales qui englobent Pern et s’emboitent façon poupées russes. Ces composantes font donc partie de notre paysage et impactent fortement sur notre vie, nos compétences, nos décisions, nos projets futurs.

 

En application de la loi NOTRe, les 2 communautés de Communes de Castelnau Montratier et de Montcuq se sont regroupées le 1er janvier 2014, donnant ainsi naissance à la Communauté de Communes du Quercy Blanc, la CCQB.

Rassemblant initialement 23 communes, elle n'en regroupera plus que 10 au 1er janvier 2019. Quatre Communes Nouvelles ont vu le jour entre 2016 et 2018 et deux autres seront constituées au 1er janvier 2019.

"Castelnau Montratier-Sainte Alauzie" Créée le 01/01/2017
"Montcuq en Quercy Blanc" qui regroupe Montcuq, Valprionde, Sainte-Croix, Lebreil et Belmontet depuis le 01/01/2016
"Saint Paul-Flaugnac" créée le 01/01/2016 
"Lendou en Quercy" qui regroupe : Lascabanes, Saint-Cyprien et Saint-Laurent-Lolmie, totalisant ainsi 705 habitants créée le 01/01/2018
"Porte du Quercy" regroupera Fargues, Le Boulvé, Saint-Matré et Saux au 01/01/2019
"Barguelonne en Quercy" regroupera Bagat-en-Quercy, Saint-Daunès et Saint-Pantaléon à partir du 01/01/2019

De plus en plus de compétences sont transférées des communes aux Communautés de Communes. L’idée sous-jacente est de mutualiser les moyens afin de contenir les coûts et surtout d'avoir une vision concertée et cohérente de l'aménagement du territoire. Parmi les 43 Conseillers Communautaires issus des différentes communes, trois élus représentent et défendent les intérêts de Pern et de ses habitants en s’impliquant dans plusieurs commissions clés :

  Bernard Michot Huguette Depret Christelle Guerret
Commission Urbanisme, Environnement, Habitat, SCoT, Energies Tourisme et Affaires Culturelles Enfance-Jeunesse, Vie Scolaire, Affaires Sociales et Sport
Commission  Economie – Finances  Communication  

 

 

Le « Schéma de Cohérence Territoriale » (SCoT) est un document d’urbanisme et de planification intercommunale. Il a pour objectif de fixer les orientations de développement urbain et d’aménagement de l’espace dans le respect des équilibres entre les secteurs urbains, les espaces ruraux, naturels, agricoles et forestiers.

Le Scot de Cahors et Sud du Lot intègre 4 Communautés de Communes :

  • La Communauté d’agglomération du Grand Cahors,
  • La Communauté de Communes du Quercy Blanc,
  • La Communauté de Communes du Pays de Lalbenque-Limogne,
  • La Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble.

Le SCoT a un rôle intégrateur. Par exemple, les PLUI (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal) doivent  être  compatibles avec les Programmes Locaux de l’Habitat (PLH) et les Plans de Déplacements Urbains (PDU).